• Problème de sur-effectif dans les écoles maternelles – 15 Septembre 2013

    L’APESOR interpelle l’Inspection pour ouvrir des classes dans les 2 écoles maternelles

     

    En cette rentrée 2013, l'Association des Parents d’Elèves des Sorinières (APESOR) a interpellé  l'Inspection Académique et la mairie des Sorinières sur la dégradation des conditions d’enseignement des élèves de maternelle des 2 écoles publiques de la commune.

     

    En effet, Mme Boilet, directrice de l’école maternelle du Clos du Moulin, comptabilise à ce jour 97 élèves inscrits (29 Petite Section, 42 Moyenne Section et 26 Grande Section, sans compter les 8 Très Petites Sections sur liste d’attente), soit une moyenne de plus de 35 élèves par classe. Au-delà de ce sur-effectif qui a obligé à la mise en place de 2 classes de double niveau, les enseignants ont en charge 2 élèves porteurs de handicaps encadrés par 2 postes d’AVSI trop faiblement dotés pour permettre leur intégration au sein de classes déjà surchargées.

    Le constat dressé par Mme Deschanps, directrice de l’école maternelle de La Tilleulière, est identique : 90 élèves sont répartis sur 3 classes (33 Petite Section, 29 Moyenne Section, 25 Grande Section, 3 Très Petite Section sur liste d’attente, sans compter 2 arrivées prochaines). Le calcul est simple et préoccupant : la moyenne de 32 élèves par classe en maternelle est bien supérieure à la moyenne académique.

     

    A l’heure de « la refondation de l’école de la République », et où l’académie de Nantes affirme s’être « préparée à ces changements, ces améliorations […] en faveur des élèves, en faveur des enseignants, mais aussi en faveur des familles », les parents d'élèves s'inquiètent sur le peu d’attention qu’apporte l’inspection académique sur les difficultés qu’éprouvent les élèves pour acquérir les apprentissages visés, sur les difficultés qu’éprouvent les enseignants face à la dégradation de leurs conditions de travail, sur les difficultés des familles pour la sécurité et l’épanouissement de leurs enfants et sont en droit de se questionner sur l’objectif réel de l’Inspection académique : Quelle alternative pédagogique ont plus de 30 élèves de moins de 5 ans dans une salle de 40 m² ? Comment y est-il possible d’envisager un enseignement attentif à chaque individu ? Comment assurer aux familles la réussite de leur enfant dans une classe surchargée ?

    Le seuil pour l’ouverture d’une quatrième classe est habituellement fixé par l’Inspection Académique à 94 enfants. En conséquence, ce seuil est, dans le cas de l’école maternelle du Clos du Moulin, dépassé. C’est donc en toute légitimité et au regard du fonctionnement de l’Inspection académique, et suivant le principe « la réussite scolaire pour tous », que les parents d’élèves des Sorinières, réclament l’ouverture dès cette année d’une quatrième classe à l’école maternelle du Clos du Moulin.